Volume 22, number 3, septembre 2008

Sans réserve, faites place au chauffe-eau instantané

Dans le secteur résidentiel, la production d’eau chaude sanitaire n’a pas beaucoup évolué pendant longtemps. Mais depuis quelques années, les chauffe-eau instantanés apportent un vent de nouveauté. Grâce à leur compacité et à leur fonctionnement moderne,ces petits appareils tendent à se tailler une place enviable sur le marché de la production d’eau chaude sanitaire.

Moyennant un changement de nos habitudes, le chauffe-eau instantané nous permet de :

  • économiser de l’énergie;
  • gagner de l’espace de plancher;
  • bénéficier d’eau chaude en continu;
  • être exempté de la réglementation sur les températures minimale et maximale d’un réservoir pour éviter les risques de brûlure;
  • l’installer dans des immeubles répondant aux nouvelles normes en matière de bâtiments telles que Novoclimat et CNB-2005.

Économie d’énergie

Les réservoirs d’eau chaude n’ont pas toujours une efficacité à la hauteur des attentes. Un chauffe-eau traditionnel a un facteur énergétique annualisé (EF) se situant entre 0,55 et 0,63. Les chauffe-eau instantanés voient ce même facteur atteindre 0,82. Ce gain d’efficacité peut représenter une économie pouvant atteindre 30%, soit au-delà de 150m3 de gaz naturel annuellement.

Sur une période de 10 ans, le chauffe-eau aura permis d’économiser au-delà de 1000$ (ex: 150 m3/an x 0,68$/m3*). Cela permet de rembourser le surcoût à l’acquisition, sans compter les bienfaits pour l’environnement. Il est à noter que la durée de vie de l’appareil devrait être supérieure aux 10 ans de l’exemple.

Gains d’espace

Les chauffe-eau instantanés peuvent être localisés dans une armoire de cuisine, un placard ou directement au mur. Ils prennent moins de 10% du volume d’espace d’un chauffe-eau standard. Il n’est donc plus nécessaire de prévoir les 4 pi2 de surface habitable pour l’installation d’un réservoir d’eau chaude.

Eau chaude en continu

Fini le temps où il était nécessaire de remettre à plus tard le fait de prendre une douche car le réservoir d’eau chaude ne suffisait pas à la tâche. Ce type de chauffe-eau est capable de fournir au-delà de 240 gal US/heure.

Selon les normes de plomberie

La mise en oeuvre d’un chauffe-eau instantané est la façon la plus simple de rendre un système de production d’eau chaude sanitaire conforme aux nouvelles exigences du Chapitre III _ Plomberie du Code de Construction du Québec, en vigueur à partir du 1er juillet 2008. La température à l’intérieur d’un chauffe-eau à accumulation doit être maintenue au-dessus de 60°C et ne doit pas excéder 49°C à la sortie d’une pomme de douche et d’un robinet de bain («CAN/CSA _ B125.3- Robinetterie sanitaire»).

*Prix en vigueur en juin 2008

Selon les normes du bâtiment

Dans les nouvelles constructions, selon les exigences de Novoclimat ou celles reliées aux mesures visant à éliminer tous risques de refoulement des produits de combustion, les chauffe-eau instantanés sont dans la grande majorité des cas des appareils à combustion étanche.

Chauffe-eau à accumulation

Chauffe-eau instantané

Coûts d’installation

Détail des coûts Chauffe-eau atmosphérique Chauffe-eau à évacuation mécanique étanche Chauffe-eau instantané
Coût de l’appareil 480$ 950$ 1 100$
Coût d’installation 320$ 550$ 775$
Évacuation   250$ 250$
Vanne de mélange1 200$ 200$  
Aide financière du programme d’efficacité énergétique de Gaz Métro 0$ 0$ 450$
Total 1 000$ 1 950$ 1 675$

1 : La mise en oeuvre d’un chauffe-eau instantané est la façon la plus simple de rendre un système de production d’eau chaude sanitaire conforme aux nouvelles exigences du Code national de plomberie (CNP-2005). La température à l’intérieur d’un chauffe-eau à accumulation doit être maintenue au-dessus de 60°C et ne doit pas excéder 49 °C à la sortie d’une pomme de douche et d’un robinet de bain. Cela exige un ajout en plomberie.

De légers changements d’habitudes

Par habitude, on entend ici que nous devons faire attention à ne pas solliciter notre production d’eau chaude outre mesure. Donc, selon la capacité et les contrôles de ces appareils, il y a un minimum et un maximum de débit à respecter. Certains de ces appareils vont diminuer le débit d’eau chaude afin de maintenir une température adéquate. Si la température est ajustée en mélangeant une quantité d’eau froide au robinet, comme dans le cas d’un chauffe-eau standard, il risque d’y avoir un dérèglement de la température. L’utilisation d’un robinet mitigeur de douche éliminera ce désagrément.

Ces appareils ont la capacité de moduler leur puissance, mais ils sont tout de même munis de dispositifs qui assureront son fonctionnement à un débit minimal pour éviter l’ébullition dans l’échangeur. Exemple: on devrait se faire la barbe en mettant de l’eau chaude au fond du lavabo au lieu de laisser couler un léger filet d’eau. En effet, avant d’atteindre un débit de 0,6 gal US/ minute, l’appareil ne démarrera pas.

En ce qui concerne le délai pour avoir une eau à température adéquate, il s’agit du temps nécessaire pour chauffer le réseau et les quelques secondes supplémentaires pour l’allumage et le réchauffement de l’échangeur. L’allumage est quasi instantané.

Pour conclure, la production d’eau chaude sanitaire est une dépense énergétique importante pour la plupart des ménages québécois. Cette part énergétique gagne en importance avec l’isolation des nouveaux bâtiments, qui devient de plus en plus performante. La solution du chauffe-eau instantané permet donc de diminuer les coûts d’énergie.

Charles Côté, ing.
Conseiller technique
Groupe DATECH