Volume 21, number 2, juin 2007

Le CATHERM de SUNKISS: une nouvelle technologie

Gaz de France a élaboré en partenariat avec la compagnie SUNKISS une nouvelle technologie de brûleur infrarouge catalytique à gaz naturel nommée CATHERM.  

Gaz Métro et Gaz de France ont mandaté le Centre des technologies du gaz naturel (CTGN) pour examiner la performance de cette technologie et la pertinence de l’importer au Québec de manière à acquérir de nouveaux marchés gaziers. Ayotte Technogaz, distributeur nord-américain de cette technologie, a apporté une contribution importante pour mener à bien ce projet.  

Les CATHERM sont des panneaux à combustion catalytique qui permettent une réaction à une température moins élevée qu’avec la combustion conven­tionnelle. La combustion a lieu sur un catalyseur intégré à un support de céramique poreuse. Ceci donne un rayon­nement qui convient mieux au spectre d’absorp­tion de la peinture recouvrant différents produits. Le nouveau CATHERM dispose d’une formulation de catalyseur permettant une plus grande intensité de rayonnement que les générations précédentes.  

Il existe deux versions de brûleurs catalytiques CATHERM, soit étanche ou non étanche. La version étanche est recouverte d’une vitre qui empêche la migration des gaz de combustion dans l’environnement où les composantes sont séchées.  

Des tests qui donnent des résultats  

Des mesures ont été effectuées à la compagnie Sablex de Trois-Rivières. Cette entreprise est spécialisée dans l’appli­cation sur commande de divers types de finis sur des produits en métal de toutes sortes de formes, dimensions et matériaux.

Porte de réservoir à essence d’automobile

La version non étanche des CATHERM a été testée chez Sablex. Un revêtement de peinture en poudre a été appliqué sur une porte de réservoir à essence d’automobile.  

Les résultats rapportent un temps de cuisson de 12 minutes pour une porte de réservoir à essence.  

Il s’agit d’une réduction consi­dérable comparée au séchage à l’air libre, qui peut prendre 14 heures, et au séchage par convection (air pulsé), qui prend environ une heure.  

Le rendement de rayonne­ment du brûleur se situe à 57 %, soit tout près de la limite théorique (voir figure 1).  

Figure 1. Rendement du CATHERM comparativement à d’autres types de panneaux radiants

Pour l’industrie, cette réduction de temps de séchage signifie une augmentation de la production et une réduction de la consommation énergétique. De plus, Sablex soutient qu’il a obtenu un revêtement de qualité supérieure ce qui lui permet de se dis­tinguer de ses compétiteurs.  

En résumé, voici quelques avantages des panneaux radiants :  

  • Réduction du temps de cuisson;
  • Flux de rayonnement plus élevé;
  • Rendement de rayonnement (puissance radiante/puissance brute) élevé;
  • Longueur d’onde émise adaptée aux produits absorbants;
  • Combustion étanche lorsque requis, les fumées de gaz de combustion n’étant pas en contact avec le revêtement à cuire.

Voici une autre application performante offerte par le gaz naturel !  

Jean-François Bond, ing., Ph. D.
Ingénieur de recherche
CTGN  

Marc Beauchemin, ing.
Chef de service, Développement technologique
Gaz Métro