Volume 31, numéro 1, février 2017

Réaliser une installation confortable avec les conduits minimalistes

Cette solution de chauffage avantageuse se caractérise par des diffuseurs placés dans le haut des murs opposés aux fenêtres plutôt qu’au plafond ou en périphérie près des fenêtres et des murs extérieurs. De plus, un ventilo-convecteur compact, installé dans l’entre plafond, peut assurer la climatisation. Ainsi, cette solution est compacte et permet plus de hauteur sous le plafond comparativement à une diffusion classique d’air allant jusqu’aux fenêtres !

Diffusion d’air par conduits minimalistes : surface recouverte de faux plafonds plus réduite (en bleu)

Diffusion d’air par conduits minimalistes : surface recouverte de faux plafonds plus réduite (en bleu)

Dans un Informa-TECH précédent, nous présentions les résultats de tests réalisés au Centre des technologies de gaz naturel (CTGN). Les résultats de ces tests ainsi que les textes de référence de l’ASHRAE (Handbooks) ont permis d’identifier quatre grands paramètres de succès d’une installation de chauffage à conduits minimalistes permettant d’atteindre le niveau de confort recherché.

Quatre éléments clés pour une installation confortable

Une fois établis, les quatre critères en question ont été soumis pour validation finale à plusieurs experts reconnus en ventilation. Ces quatre critères sont les suivants :

  • Avoir une vitesse terminale du jet d’air d’environ 100 pi/min sur le mur opposé (mesuré à la température de l’air ambiant).
  • Faire fonctionner en continu le ventilateur du ventilo-convecteur.
  • Limiter le surdimensionnement de la puissance de chauffage d’une pièce à 20 % pour assurer un déplacement d’air moins important dans la pièce.
  • Diffuser l’air à une température de 8 à 15 °C de plus que la température de consigne (ASHRAE).

Si sa vitesse n’est pas suffisante, l’air ne se rendra pas jusqu’aux fenêtres. Si sa vitesse est trop élevée, il risque de provoquer de l’inconfort, notamment des sensations de courant d’air chaud ou de bouffées de chaleur désagréables pour les occupants. Dans les deux cas, il en résultera un inconfort. 

Par ailleurs, il est important de choisir le diffuseur adéquat à projection directe selon les dimensions de la pièce, le débit désiré et la vitesse terminale recherchée. Préférez aussi ceux dont les niveaux sonores sont indiqués ou vérifiez que le bruit développé n’est pas inconfortable en cours d’opération. Les catalogues des fabricants de diffuseurs indiquent ces données et certains fabricants vous aident même, sur simple demande, à choisir les bons diffuseurs pour vos projets. 

Autres éléments à considérer

En plus de ces quatre grands paramètres, il est bon de considérer les éléments suivants :

  • Utiliser n’importe quel type de diffuseur à projection directe comme mentionné précédemment, idéalement sans déflexion et surtout non vertical.
  • Multiplier par 0,7 les distances de projection fournies par le fabricant si le ou les diffuseurs sont placés à plus de 2 pi (0,6 m) du plafond pour tenir compte de l’absence de l’effet Coanda.

31_1_1_figure1

  • Positionner les diffuseurs dans le haut des murs, au-dessus de la tête d’une personne de grande taille en position debout et idéalement, si la hauteur du plafond le permet, au-dessus ou au-dessous des éléments suspendus au plafond, comme des lustres, des ventilateurs, etc.
  • À noter que, dans une pièce dotée de deux murs exposés au froid, il n’est pas obligatoire de placer le diffuseur près d’un mur froid et que celui-ci peut être distancé du mur froid adjacent d’un maximum de 10 pi (3 m).

31_1_1_figure2_fr

  • Installer plusieurs diffuseurs sur des murs dont la largeur excède 12 pi (3,6 m)  et les répartir à égale distance :

Largeur du mur (pi)

Nombre de diffuseurs

0-12

1

12-24

2

24-36

3

31_1_1_figure3

Pour terminer

De nombreux projets résidentiels sont déjà équipés de cette option de diffusion de chauffage et climatisation. Vous connaissez désormais toutes les clés pour proposer vous-même cette solution compacte et confortable dans vos projets ! Pour toute question relative à cet article, n’hésitez pas à nous contacter ou à contacter les fabricants de diffuseurs qui pourront répondre à toutes vos questions concernant les notions de projection (throw), la vitesse terminale ou encore le niveau sonore des diffuseurs.

Alice HAMEL, ing.
Conseillère DATECH, Technologies & innovation

 

Article basé sur une étude du CTGN.