Volume 27, number 1, juin 2013

Le gaz naturel, un allié naturel du développement durable

Au début de 2013, Gaz Métro a publié sa feuille de route en développement durable qui dresse un portrait de ses grands projets énergétiques et des orientations pour 2013-2017.
L’occasion semble donc idéale pour faire le point sur les réalisations de l’entreprise, mais aussi sur les projets de ses clients. En effet, depuis 13 ans, les différents programmes d’aides financières établis par Gaz Métro ont permis aux utilisateurs de gaz naturel de réaliser des économies d’énergie et d’améliorer leur empreinte environnementale.

Les résultats de ces différents projets énergétiques, tant à l’interne qu’à l’externe, illustrent les avantages du gaz naturel dans l’atteinte d’objectifs en développement durable.

Donner l’exemple par des gestes concrets

Gaz Métro intègre des préoccupations environnementales dans toutes ses activités quotidiennes.
En voici quelques exemples :

Son système de gestion environnementale est certifié ISO 14001, norme établie par l’Organisation internationale de normalisation en 1996. D’ailleurs, Gaz Métro a été la première entreprise gazière au Canada à obtenir cette certification. Cette norme permet aux entreprises de structurer leur gestion environnementale en fonction d’objectifs et de politiques clairement définis. Ainsi, la consommation d’eau et d’énergie du siège social et des bureaux d’affaires, la mise en valeur des matières résiduelles, etc. sont quelques-uns des indicateurs analysés, mesurés et suivis.

Les rénovations effectuées en 2004 au siège social de Gaz Métro lui ont mérité une certification LEED-CI Argent, certification remise lorsque l’aménagement intérieur d’un bâtiment commercial rencontre de hauts standards environnementaux et énergétiques. On peut lire un article à propos de ce projet dans le bulletin Informa-TECH publié en juin 2009.

Enfin, une partie de son parc de véhicules sera remplacée par des véhicules fonctionnant au gaz naturel, ce qui permettra de réduire de 25 % ses émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport seulement.

Ces gestes démontrent que Gaz Métro prend des mesures concrètes afin de réduire son empreinte environnementale.

Le Plan global en efficacité énergétique engendre des résultats spectaculaires

Le Plan global en efficacité énergétique (PGEÉ) regroupe un ensemble de programmes d’aides financières qui permet aux clients de Gaz Métro de réaliser des projets rentables et efficaces. Depuis 2000, plus de 86 000 projets en ont bénéficié réduisant ainsi leurs émissions de GES de 578 000 tonnes.

Au cours des cinq dernières années, une moyenne de 1 300 000 mètres cubes de gaz naturel a été économisée dans le marché résidentiel. Ces économies représentent une réduction de GES d’environ 2 470 tonnes par année et ont été obtenues notamment grâce à l’installation de thermostats et d’appareils de chauffage performants.

Dans le marché commercial, institutionnel et industriel, plus de 65 000 000 mètres cubes de gaz naturel ont été économisés au cours des cinq dernières années. La grande diversité des projets montre l’ingéniosité des intervenants de ce secteur. Plus de la moitié des économies proviennent de l’installation d’appareils à haute efficacité pour le chauffage et la production d’eau chaude : unité infrarouge, chauffe-eau et chaudière efficace. Cependant, il est rare que seule la modernisation des appareils de chauffage soit responsable de la réduction des GES; l’implantation de mesures d’économie d’énergie permet d’aller un peu plus loin.
Voici quelques mesures populaires qui permettent d’améliorer la performance énergétique des bâtiments :

  • Système de contrôle pour le chauffage ou la ventilation;
  • Récupération de chaleur pour le chauffage d’espace, la ventilation ou la production d’eau chaude;
  • Amélioration de l’enveloppe de bâtiment, de l’isolation de tuyauterie de chauffage
    ou d’un réservoir d’eau chaude;
  • Ajustement du chauffage et de la ventilation en fonction des besoins réels du bâtiment.

Finalement, dans le marché de la grande entreprise, on estime qu’en moyenne 20 000 000 mètres cubes de gaz naturel ont été économisés sur une base annuelle grâce, en grande partie, à l’implantation de mesures d’économie d’énergie. Généralement, l’amélioration de la performance énergétique permet aux entreprises industrielles d’augmenter leur production tout en réduisant leurs émissions de GES. L’amélioration du contrôle de procédé, la récupération de chaleur pour le préchauffage de l’air de ventilation ou pour le préchauffage d’eau de procédé, l’amélioration de l’isolation de tuyauterie ou de réservoir et l’amélioration de réseau de vapeur sont quelques exemples de mesures implantées. Le gaz naturel n’est pas un frein à l’atteinte d’objectifs ambitieux en développement durable; il fait partie des  solutions. Les résultats marquants des différents programmes d’aides financières en font foi.

La conversion vers le gaz naturel, une autre façon de réduire son empreinte

Le prolongement du réseau de distribution de gaz naturel vers de nouvelles municipalités permet aux industries, commerces et institutions de convertir leurs appareils au gaz naturel et de se départir du mazout lourd ou léger, et parfois même du charbon.

Avant même l’implantation de mesures d’économies, telles que décrites ci-dessus, la conversion du mazout lourd vers le gaz naturel permet une réduction des GES de 30 %. Plus encore, la conversion vers le gaz naturel permet d’éliminer pratiquement toutes les émissions de particules et de dioxyde de soufre (SO2). À titre d’exemple, le prolongement du réseau vers Thetford Mines et Saint-Denis-sur-Richelieu a permis une réduction de GES de plus de 11 000 tonnes.

A

s

p

p

Le gaz naturel comme carburant, la solution pour réduire l’émission de GES

Le transport est le plus important émetteur de GES (43,5 % du total des émissions au Québec). Le gaz naturel fait bien sûr partie de la solution, notamment par le remplacement de véhicules lourds alimentés au gaz naturel liquéfié.

D’ici la fin de 2013, Transport Robert, l’une des plus importantes entreprises de transport du Canada, aura réduit ses émissions de GES de 9 000 tonnes par l’acquisition de 180 camions Peterbilt alimentés au gaz naturel liquéfié qui intègrent les systèmes Westport HD. Ces camions circulent sur le tronçon Québec-Montréal-Toronto et le ravitaillement est assuré par Gaz Métro Solutions Transport. Des projets sont actuellement à l’étude pour le transport maritime et ferroviaire. En somme, pour chaque véhicule converti, c’est 25 % moins de GES émis!

Voilà donc un résumé des initiatives de Gaz Métro, de ses clients et de ses partenaires qui ont pour objectif de réaliser des projets mettant de l’avant le développement durable. En incluant le gaz naturel dans l’équation, les résultats sont au rendez-vous et incitent à poursuivre dans la même direction, soit créer un environnement plus vert grâce à l’énergie bleue!

Marie-Joëlle Lainé, ing.
Groupe DATECH, Gaz Métro