Volume 26, number 2, septembre 2012

La production d’eau chaude centralisée : un choix durable

À l’automne 2011, le Groupe DATECH de Gaz Métro a mandaté la firme Dupras Ledoux Ingénieurs* afin de réaliser une étude comparative sur la production d’eau chaude centralisée à gaz naturel et les chauffe-eau individuels électriques. Le principal objectif de cette étude était de vérifier les coûts d’acquisition et d’installation de la production d’eau chaude dans les bâtiments résidentiels de 40, 100 et 200 logements. Par la suite, une analyse de la facture énergétique a été faite afin de confirmer la rentabilité de l’option gaz naturel.

Les hypothèses

Les analyses ont été faites pour trois types de bâtiments : 40 logements, 100 logements et 200 logements. Une construction ayant une géométrie conventionnelle a été privilégiée afin de simplifier les coûts de construction. Les prix indiqués sont budgétaires et incluent les réductions des entrepreneurs en plomberie, mais n’incluent pas de rabais pour le volume des chauffe-eau électriques. Afin de réduire les coûts d’installation de la cheminée, la salle mécanique a été positionnée sur le toit.

Le modèle de référence pour le chauffe-eau électrique est un Cascade 60 gallons modèle 172B de Giant, de qualité supérieure. Le coût par logement de 982 $ inclut l’acquisition, l’installation et toute la tuyauterie et les accessoires nécessaires.

Tableau I Chauffe-eau électrique

Prix unitaire pour la fourniture et l’installation d’un chauffe-eau électrique
40 gal, 152ETE (qualité standard) 769 $
60 gal, 172ETE (qualité standard) 835 $
60 gal, 172B Cascade (qualité supérieure) 982 $
60 gal, Super Cascade (meilleure qualité) 1 030 $

Pour le gaz naturel, le modèle de référence est un chauffe-eau à faible réserve couplé à un ou plusieurs réservoirs d’eau chaude incluant un échangeur de chaleur. Ce type de configuration permet une production d’eau chaude efficace tout en réduisant le volume de stockage. De plus, la tuyauterie isolée est en acier inoxydable et en cuivre. Le coût par logement, incluant toute la tuyauterie et les accessoires, est de 1 818 $ pour 40 logements, 1 159 $ pour 100 logements et 1 044 $ pour 200 logements.

Tableau II Eau chaude centralisée

40 logements 100 logements 200 logements
Pompes 6 200 $ 7 500 $ 9 000 $
Traitement chimique 2 500 $ 2 500 $ 2 500 $
Réservoir d’expansion 1 200 $ 1 800 $ 2 400 $
Chaudière 20 000 $ 26 000 $ 32 000 $
Cheminée 8 000 $ 10 000 $ 11 500 $
Tuyauterie de gaz naturel 1 500 $ 1 500 $ 1 500 $
Réservoir avec échangeur intégré 3 300 $ 6 600 $ 9 900 $
Plomberie (tuyauterie, main-d’œuvre, etc.) 30 000 $ 60 000 $ 140 000 $
TOTAL 72 700 $ 115 900 $ 208 800 $
Coût par logement 1 818 $ 1 159 $ 1 044 $

Simplicité, économies et gain d’espace avec le gaz naturel

Opter pour une production d’eau chaude centralisée à gaz naturel implique parfois un surcoût, mais les avantages l’emportent sur les inconvénients. Ainsi, la facture énergétique est plus avantageuse avec le gaz naturel, comme en témoigne le tableau III.

Tableau III Facture énergétique

40 logements 100 logements 200 logements
Consommation de gaz naturel à 90 % d’efficacité (m³) 11 733 29 333 58 667
Consommation d’électricité (kWh) 111 120 277 800 555 600
Coût total − électricité 8 345 $ 20 863 $ 41 726 $
Coût total − gaz naturel 6 557 $ 14 539 $ 27 626 $
Économies découlant du choix du gaz naturel 1 788 $ 6 324 $ 14 099 $

Outre la facture énergétique, lors de la construction, la rapidité d’exécution et la facilité d’installation sont des avantages non négligeables. L’installation et l’entretien du système de production d’eau chaude est beaucoup plus simple avec un chauffe-eau centralisé. En effet, il faut prévoir l’installation d’un chauffe-eau électrique dans chacune des unités ainsi que son remplacement tous les dix ans, souvent en regard à une exigence des compagnies d’assurances. En ce qui a trait au chauffe-eau à gaz naturel centralisé, il n’y a qu’un endroit à prévoir pour son installation, sa durée de vie est de 15 ans et il n’y en aura qu’un seul à remplacer. De plus, la gestion de bris et de fuite est réduite à sa plus simple expression. La figure 1 illustre bien la simplicité de l’installation.

Figure 1 : Schémas des deux options

À l’ère où chaque pied carré est important pour l’acheteur, il y a un gain d’espace d’au moins 9 pi² par unité et de l’eau chaude en abondance et en continu. Les différents programmes de Gaz Métro pour les appareils efficaces donnent accès à des aides financières variant de 1 200 $ à 20 000 $ pour les chauffe-eau à plus de 90 % d’efficacité.

Pour une construction durable et efficace, le choix du gaz naturel pour la production d’eau chaude centralisée dans le secteur résidentiel est une bonne solution. Bien que le coût d’achat et d’installation soit supérieur à celui d’un chauffe-eau électrique individuel, les économies d’exploitation sont indéniables et la gestion du bâtiment en est simplifiée.

Marie-Joëlle Lainé, ing.
Groupe DATECH

* L’étude réalisée par la firme Dupras Ledoux n’inclut pas les données sur les montants d’aides financières de Gaz Métro ou des programmes d’efficacité énergétique.