Volume 25, number 1, Juin 2011

Construire le bâtiment de demain… aujourd’hui!

Les secteurs du design de bâtiment et de la construction sont en pleine mouvance actuellement. La demande pour des bâtiments verts et performants est en hausse constante ces dernières années. Les standards LEED, par exemple, ont défini un cadre pour un développement durable amenant un confort accru pour les occupants tout en optimisant la performance énergétique du bâtiment.

Un autre mouvement qui apparaît sur le marché est l’émergence des systèmes énergétiques pour les communautés (chauffage urbain), souvent appelé Smart Energy Grid. L’Association canadienne du gaz organisait un atelier sur l’avenir technologique du gaz naturel en février 2010 et ce sujet a retenu l’attention des participants.

Que sont ces systèmes énergétiques pour les communautés?

Ce sont des réseaux thermiques issus d’un point central de distribution, la centrale thermique, qui alimenteront plusieurs bâtiments par des réseaux d’eau chaude et d’eau froide entre autres. Pour alimenter cette centrale thermique, on peut intégrer plusieurs sources d’énergie, par exemple le gaz naturel, le biométhane, le solaire, la géothermie, la biomasse et la cogénération.

Pour pouvoir intégrer ces nouvelles sources d’énergie, comment le bâtiment récepteur devra-t-il être conçu?

Les immeubles reliés à un système énergétique pour les communautés devront avoir leur propre réseau interne de distribution d’énergie. L’eau est ici un excellent caloporteur pour répondre aux besoins de chauffage, de production d’eau chaude domestique et de ventilation entre autres.

Cette approche demande une conception plus globale qu’individuelle. Prenons l’exemple d’un immeuble d’appartements ou de condos, où l’approche classique consiste à installer des chauffe-eau individuels avec chauffage périphérique dans chaque appartement ainsi qu’un système d’amenée d’air neuf pour répondre aux exigences du Code national du bâtiment. Difficile alors d’intégrer le concept de chauffage urbain.

Nous voyons de plus en plus de systèmes avec circuit d’eau chaude alimentant
chaque logement pour le chauffage et la ventilation. L’eau chaude est souvent produite centralement. Le système de chauffage est à air chaud et un système d’amenée d’air avec récupération y est intégré, pour chacun des logements ou condos.

Les bâtiments d’aujourd’hui sont conçus pour minimiser les pertes thermiques à travers l’enveloppe et les fenêtres. Ainsi, avec un système à air chaud bien conçu, on obtient un milieu confortable sans recourir au chauffage périphérique.

Et qu’en est-il de la répartition de la facture énergétique?

En Europe, il est commun de répartir la charge de chauffage et d’eau chaude domestique à l’aide de compteurs d’énergie. Cette approche est en émergence au Canada et l’organisme fédéral Mesures Canada est à établir un cadre pour son utilisation.

Les systèmes énergétiques pour les communautés comportent plusieurs avantages :

  • Gain d’espace dans les appartements et plus petites salles mécaniques dans les bâtiments.
  • Coûts en capital et en entretien diminués.
  • Augmentation de l’efficacité du chauffage et de la production d’eau chaude domestique par un meilleur facteur d’utilisation. Ceci induit une réduction des émissions de gaz à effet de serre et, surtout, une flexibilité d’utilisation permettant d’intégrer différentes sources d’énergie.


Réseau de distribution d’énergie de l’avenir

Marc Beauchemin, ing. CEM
Groupe DATECH